Entérobactérie résistante au carbapénème.


Entérobactérie carbapénème résistante (CRE)





Une bactérie résistante aux plus puissants antibiotiques et tuant la moitié de ceux qu’elle infecte est apparue dans les hôpitaux américains et près de 200 dispensaires, ont rapporté mardi dernier les autorités sanitaires fédérales.

Le CDC (US Center for Disease Control and Prevention) a déclaré que 4 pour cent des hôpitaux américains et 18 pour cent des dispensaires ont traité au moins un patient atteint de la bactérie, appelée entérobactérie carbapénème résistante (CRE), au cours des six premiers mois de 2012.

« La CRE est une bactérie de cauchemar, nos principaux antibiotiques ne fonctionnent pas et les patients se retrouvent avec des infections potentiellement impossibles à traiter », affirme la directrice du CDC, le Dr Thomas Frieden dans un communiqué.

Les médecins, les dirigeants d’hôpitaux et les autorités de santé publique doivent maintenant travailler ensemble pour mettre en oeuvre la stratégie « detect and protect » du CDC et mettre fin à la propagation de ces infections.

« La bonne nouvelle », selon Luc Frieden « est que nous avons maintenant la possibilité de prévenir sa propagation. Mais», a-t-il poursuivi, « Nous avons seulement une fenêtre d’opportunité limitée pour empêcher cette infection de se propager dans la population et d’infecter d’autres organismes »

La CRE appartient à une famille de plus de 70 bactéries appelées entérobactéries, comprenant Klebsiella pneumoniae et E. coli, et qui vivent normalement dans le système digestif.

Ces dernières années, certaines de ces bactéries sont devenues résistantes aux antibiotiques de dernier recours appelés carbapénèmes. Bien que les bactéries CRE n’ont pas étés retrouvées à l’échelle du pays, leur nombre de cas a quadruplé aux États-Unis durant la dernière décennie, la plupart d’entre eux étant signalés dans le Nord-Est. Les autorités sanitaires ont déclaré qu’elles sont préoccupées par la propagation rapide des bactéries, ce qui peut mettre en danger la vie des patients et des personnes en bonne santé. Par exemple, au cours des 10 dernières années, le CDC a suivi la trace d’une souche partant d’un établissement de soins à des installations similaires dans 42 autres états.

Un type de la CRE, une forme résistante de Klebsiella pneumoniae, a été multiplié par sept au cours des dix dernières années, selon un rapport du CDC.

« Observer ces bactéries devenir aussi résistantes est inquiétant, car ce groupe de bactéries est très commun », a déclaré le Dr Marc Siegel, professeur agrégé de clinique de médecine au NYU Langone Medical Center de New York.

Toujours selon ce rapport, à ce jour la plupart des infections à la CRE sont survenues chez des patients qui avaient effectué des séjours prolongés dans des hôpitaux, des établissements de soins de longue durée et des dispensaires. Les bactéries tuent jusqu’à la moitié des patients dont le sang est infecté et se transmettent facilement par le biais des mains des travailleurs de santé.

« En outre, les bactéries CRE peuvent transférer leur résistance aux antibiotiques à d’autres bactéries du même type. Ce problème est le résultat de la sur-utilisation des antibiotiques », a déclaré M. Siegel. « Plus vous utilisez un antibiotique, plus la résistance va naître », a t-il ajouté. « la sur-utilisation de cette classe d’antibiotique doit être dénoncée. De nouveaux antibiotiques sont nécessaires », affirme Siegel, ajoutant que les compagnies pharmaceutiques n’ont pas la motivation financière pour les développer en ce moment.

« En fin de compte, quand il y aura assez de résistance pour que les entreprises pharmaceutiques soient financièrement incitées, des vies auront étés perdues », a t-il déclaré.


http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-etats-unis-une-bacterie-cauchemardesque-envahit-les-hopitaux-116106700.html 

2 commentaires:

  1. Indépendamment des thérapies de dépôt injectables orales ou futures, elles nécessitent des visites médicales afin de prendre des médicaments et de surveiller la sécurité et l’intervention. Si les patients sont traités suffisamment tôt, avant que le système immunitaire ne soit gravement endommagé, l'espérance de vie est proche de la normale tant que le traitement est réussi. Cependant, lorsque les patients arrêtent le traitement, le virus rebondit à des niveaux élevés chez la plupart des patients, parfois associés à une maladie grave parce que j’ai vécu cela et même à un risque accru de décès. Le but de «guérir» est en cours, mais je crois toujours que mon gouvernement a fabriqué des millions de médicaments antirétroviraux au lieu de trouver un traitement. pour le traitement et la surveillance en cours. Les ARV seuls ne peuvent pas guérir le VIH, car parmi les cellules infectées se trouvent des cellules de mémoire CD4 à très longue durée de vie et éventuellement d'autres cellules qui agissent comme des réservoirs à long terme. Le VIH peut se cacher dans ces cellules sans que le système immunitaire du corps ne le détecte. Par conséquent, même lorsque le traitement antirétroviral bloque complètement les cycles d'infection ultérieurs de cellules, les réservoirs qui ont été infectés avant le début du traitement persistent et le VIH rebondit si le traitement est interrompu. «Cure» pourrait signifier une guérison par éradication, ce qui signifie débarrasser complètement le corps du virus réservoir ou une guérison fonctionnelle du VIH, où le VIH peut rester dans les cellules du réservoir mais le rebond à des niveaux élevés est empêché après une interruption du traitement.Dr Itua Herbal Medicine me permet croit qu'il existe un espoir pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de la schizophrénie, du cancer du poumon, du cancer du sein, du psoriasis, du cancer colo-rectal, du cancer du sang, du cancer de la prostate, de siva.Facteur familial de facteur V de Leiden, de l'épilepsie, de la maladie de Dupuytren, tumeur non circulaire à cellules, maladie cœliaque, maladie de Creutzfeldt – Jakob, angiopathie amyloïde cérébrale, ataxie, arthrite, scoliose latérale amyotrophique, tumeur cérébrale, fibromyalgie, toxicité de la fluoroquinolone
    Syndrome Fibrodysplasie osseuse ProgrèsSclérose, maladie d'Alzheimer, carcinome corticosurrénalien Mononucléose infectieuse. .Asthme, Maladies allergiques.Hiv_Aids, Herpe, Copd, Glaucome., Cataractes, Dégénérescence maculaire, Maladie cardiovasculaire, Maladie du poumon.Augmentation de la prostate, Ostéoporose.Alzheimer,
    Démence (rougeole, tétanos, coqueluche, tuberculose, poliomyélite et diphtérie), diarrhée chronique,
    HPV, Tous types de cancer, Diabète, Hépatite, j'ai lu sur lui en ligne comment il guérissait Tasha et Tara, je l'ai donc contacté à drituaherbalcenter@gmail.com /. même parlé sur whatsapps +2348149277967 croyez-moi, il était facile j'ai bu son médicament à base de plantes pendant deux semaines et j'ai été guéri juste comme ça, le Dr Itua n'est-il pas un homme étonnant? Oui il l'est! Je le remercie beaucoup et je vous conseillerai donc si vous souffrez de l'une de ces maladies. Veuillez le contacter, c'est un homme bien.

    RépondreSupprimer
  2. Nice article visit us for more information about education http://repository.unair.ac.id

    RépondreSupprimer